Des gravats recyclés pour les chemins

Dans le cadre du chantier de déviation Viellenave - Navarrenx, plus de 2,4 km de chemins agricoles vont être réalisés avec de la grave recyclée, issue de déchets inertes produits localement par les activités de démolition-déconstruction des Bâtiments et Travaux Publics. Économique et écologique, cette solution est portée dans le cadre d'un partenariat réussi entre acteurs privés et publics. Objectif : la généraliser.

Navarrenx, le 8 décembre 2017 - Les 5, 6 et 7 décembre derniers, à Navarrenx, sur la plateforme de valorisation et d'enfouissement de déchets inertes, près de 3 600 tonnes (2 500 m3) de gravats, issus de chantiers locaux, ont été recyclées pour être réutilisées en sous-couche de voierie à la place de granulats naturels issus de carrière.
Cette " grave recyclée " va être utilisée à moins de 10 km du site où elle a été produite. Elle servira à l'aménagement des chemins d'accès aux parcelles agricoles mitoyennes de la déviation Viellenave - Navarrenx.

Ce matériau recyclé dispose de nombreux atouts. Il répond parfaitement aux critères d'usage technique pour ce type de voierie : un trafic très faible, une vitesse bien inférieure à 30 km/h, une chaussée non revêtue, non imperméabilisée, etc.
Pour parvenir à alimenter les quelques 2 400 mètres de chemin du chantier, l'opération a consisté, dans un premier temps, à trier les déchets inertes puis à les concasser en une fraction de (0-80 mm) maximum tout en assurant leur déferraillage.

Recycler les déchets inertes : une nécessité environnementale, économique et règlementaire

Pour ce chantier, mené sous la direction de l'Association Foncière, son Président, M. Jean-Marc Couturejuzon, a adhéré aux valeurs de cette opération de réutilisation de matériaux qui permet de diminuer l'enfouissement tout en préservant les ressources naturelles (grave de carrières).
Pour l'entreprise Montieux, basée à Vic-Fezensac, titulaire du marché des voieries annexes au département, si la grave recyclée répond aux référentiels techniques de la profession de par sa qualité et sa solidité, elle représente également un intérêt économique puisqu'une tonne coûte 5 € de moins qu'une tonne de matière neuve issue de carrière.

Un projet réussi grâce à la mobilisation de nombreux partenaires !

Dans le cadre de cet aménagement foncier agricole et forestier ("ex-remembrement"), le Département des Pyrénées-Atlantiques - déjà prescripteur de matériaux recyclés dans ses marchés publics de travaux routiers - a pu préconiser à l'Association Foncière l'usage de grave recyclée en substitution de granulats naturels de carrière pour l'aménagement des sous-couches des chemins agricoles.
Le Département a, de son côté, sollicité la Communauté de Communes du Béarn des Gaves (qui gère le site à gravats) et le Syndicat Bil Ta Garbi (compétent en ce qui concerne la valorisation et le traitement des déchets en Béarn des Gaves) pour utiliser les déchets inertes stockés sur la plateforme de valorisation et d'enfouissement des déchets inertes de Navarrenx.
L'implication des acteurs publics et privés autour de cette opération illustre l'intérêt de généraliser ce modèle d'économie circulaire à l'ensemble du territoire pour faire de nos déchets une ressource.

Qu'est-ce qu'un déchet inerte ?
Les déchets inertes sont principalement produits par les activités de construction-déconstruction-rénovation des bâtiments et travaux publics : gravats, béton, briques, tuiles et céramiques, carrelages, vitrages, matériaux bitumineux sans goudron, terres et pierres (y compris déblais mais hors terre végétale).

Les autres usages possibles de la grave recyclée
La grave recyclé, une fois préparée, peut être utilisée sur différents types de chantiers : remblaiement de tranchées, sous couche de chemins agricoles, parking, chaussées non revêtues, trottoirs... en substitution de granulats naturels.

Recyclage des déchets du BTB : une obligation de recyclage inscrite dans la Loi
Les objectifs de ces opérations de réutilisation de matériaux sont multiples : diminution de l'enfouissement, préservation des ressources naturelles (grave de carrières), réponse concrète à l'objectif d'atteindre 70 % de valorisation matière des déchets du BTP à l'horizon 2020 de la Loi sur la Transition Écologique pour une Croissance Verte.

13.12.2017